Nikolaas Tinbergen

Nikolaas Tinbergen

Nikolaas Tinbergen (15 avril 1907 à La Haye – 21 décembre 1988 à Oxford) est le fondateur de l’ethologie comparative, c’est-à-dire de l’étude comparative du comportement des animaux. Il posa l’hypothèse d’une hiérarchisation des instincts qui amène à les comprendre d’un point de vue énergétique. Cette théorie est aujourd’hui controversée.

Très proche et ami de Konrad Lorenz, ils ont longtemps travaillé ensemble durant l’entre-deux-guerres, cependant le comportement de Lorenz durant la Seconde Guerre mondiale les ont progressivement éloignés, malgré les efforts de Tinbergen qui voyait leur association comme essentielle pour l’avenir de l’éthologie. De nationalité hollandaise, il démissionna de sa chaire en signe de protestation face à la volonté de « nettoyage » de l’université par les nazis. Ses expériences simples et claires mais cruciales ont posé les bases de l’ensemble des sciences comportementalistes actuelles.

Il a posé les quatre questions fondamentales de l’éthologie dans son livre paru, en hommage à Lorenz, sous le titre On aims and methods in Ethology (1963) :

Quelles sont les causes immédiates du comportement ?
Quelle est sa valeur de survie ?
Comment s’est-il mis en place au cours de l’ontogenèse ?
Comment s’est-il mis en place au cours de la phylogenèse ?
Il reçoit la médaille Elliott Coues décerné par l’American Ornithologists’ Union en 1972 et, l’année suivante, le prix Nobel de médecine.

Commentaires fermés

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :